Tout savoir sur les bloqueurs RFID

Connaissez-vous le sigle RFID (Radio Frequency Identification), dont la traduction en français signifie “identification par fréquence radio” ?

Si nous évoquons les étiquettes antivols dans les magasins, les bips qui donnent accès à un immeuble, un garage ou un ascenseur, les cartes d’accès, le paiement sans contact à l’aide de votre carte bancaire ou de votre smartphone, cela devrait vous être plus familier.

Sachez que tous ces objets fonctionnent à l’aide d’une puce RFID, il en existe des milliards en service dans le monde entier, elles sont omniprésentes dans la vie de tous les jours et plus particulièrement chez les commerçants.

Les personnes utilisant internet pour effectuer des achats en ligne, régler les factures ou déposer des fonds dans un casino en ligne (comme casino777) sont sensibilisés aux dangers concernant leurs informations personnelles, et plus particulièrement celles de leurs outils de paiement.

La question du piratage par clonage des puces RFID est plus dangereuse car il s’agit d’un danger dont on ignore généralement l’existence, et dont certains tentent de minimiser l’importance. En effet, les puces RFID ne bénéficient d’aucune protection.

Fonctionnement de la technologie RFID

Nous connaissons désormais quelles sont les technologies utilisant la puce RFID, cependant pour maitriser le sujet et ainsi protéger les dispositifs fonctionnant avec cette puce, il faut connaître son mécanisme de fonctionnement.

Concrètement, de l’énergie électromagnétique est transférée de l’étiquette radio vers l’émetteur RFID : c’est ainsi que les données sont communiquées d’un appareil à l’autre. Le processus commence par la récupération des données sur n’importe quel appareil doté d’une puce RFID, ces dernières sont ensuite mémorisées.

La particularité de ce mécanisme c’est qu’il se fait à distance, c’est pour cela qu’il n’est pas à l’abri d’un piratage.

Le piratage RFID est un jeu d’enfant

Pirater des puces RFID est un jeu d’enfant : vous pouvez trouver en vente libre des “sniffer” ou scanner RFID, dont les premiers prix tournent autour de 6 €. De plus, il existe des logiciels et des tutos vous indiquant comment cloner une puce RFID qui se trouvent très facilement sur le net.

Certains vous diront que le piratage est difficile, mais c’est faux. Un pirate (qui peut être une charmante fille), peut venir s’asseoir à côté de vous dans les transports en commun, et collecter sans que vous vous en rendiez compte les informations de vos puces RFID.

En fonction de la puissance du scanner qu’il utilise, la distance entre vous et le pirate peut être plus ou moins grande.

Vos cartes de paiement ne sont pas les seules cibles

Lorsqu’on pense piratage informatique, on songe immédiatement aux cartes de paiement, cependant pirater le bip donnant accès à votre immeuble ou à votre garage peut être plus intéressant pour les voleurs, plutôt que de vous délaisser de 50 € à l’aide du paiement sans contact.

La majorité des clés de voiture dites “Keyless Go” utilisent des puces RFID, par conséquent, voler un véhicule en toute discrétion est facile pour les voleurs.

Les moyens de protection

Protéger vos cartes et vos objets dotés de puces RFID est très simple : il suffit d’utiliser des pochettes, des étuis ou des boîtes conçus pour bloquer la diffusion des ondes et signaux radio, à la manière d’une cage de faraday.

Le blocage des signaux radio est obtenu grâce aux différentes couches de matériaux de l’enveloppe des bloqueurs RFID. Il s’agit d’une feuille de blindage spécialement conçue pour doubler la matière avec laquelle l’étui est fabriqué.

Il faut cependant vérifier que l’objet RFID soit entièrement couvert afin que la protection puisse être efficace ; sachez également que votre carte bancaire peut être piratée si elle fait partie de la dernière génération, car l’antenne dépasse sur sa bordure extérieure.

Si l’étui n’est pas bien fermé, ou que le blindage ne la couvre pas en totalité : la carte pourra toujours être piratée.

Autres moyens de protection

Vos données personnelles peuvent aussi être protégées du piratage grâce à l’utilisation d’une carte anti-RFID.

Ce bloqueur ressemble de près à une carte de paiement normale, il faut la placer dans votre portefeuille à côté de votre carte bancaire afin d’actionner la protection.

Le mécanisme se fait par l’intermédiaire de l’absorption des ondes radio électromagnétiques provenant de la carte bancaire, les données ne pourront donc pas être transférées vers un autre appareil.

L’inconvénient de ce bloqueur est la limite de protection puisque la carte anti-RFID n’est efficace que sur un certain rayon, et le plus souvent la partie couverte est assez restreinte. Votre carte bancaire est par conséquent passible de piratage si votre portefeuille est ample.

Les avantages d’un bloqueur RFID

Les bloqueurs RFID ont pour rôle de protéger vos objets RFID du piratage en bloquant le transfert des données, ils ont l’avantage d’être petits donc vous pouvez facilement les ranger dans n’importe quel portefeuille ou sac à main.

De plus ces gadgets sont minces, les malfaiteurs n’auront donc aucune idée de leur présence jusqu’à entamer le piratage. La forme des bloqueurs RFID est également appréciée car elle n’entrave pas le design du portefeuille ou du sac.

Les pochettes et les étuis anti-RFID sont disponibles en plusieurs couleurs, et la couverture peut être fabriquée avec différentes matières : ils peuvent donc s’accorder au style de votre sac ou de votre portefeuille.

Les bloqueurs RFID peuvent également résister à un certain niveau de pression ou à des chocs, ces derniers n’ont aucun effet sur leur efficacité.

Pour finir, les bloqueurs RFID sont résistant à l’eau grâce à la couche de plastique hydrofuge qui enveloppe le blindage en aluminium. La protection sera donc toujours active, même si votre portefeuille est mouillé.

La couverture des bloqueurs RFID possède également une couche anti-saleté.

Sachez que ces technologies sont accessibles à un prix assez abordable.

Les inconvénients d’un bloqueur RFID

Malgré tous ces points forts, on a pu relever quelques limites des bloqueurs RFID : en effet ces technologies de protection ne sont efficaces que sur les fréquences de 13,56 MHz.

De plus, la protection n’est active que dans un rayon de 6 cm, il faut donc être vigilant dans le positionnement de l’objet RFID.

Toutes ces caractéristiques font que vos objets RFID ne seront protégés du piratage qu’avec l’utilisation de plusieurs bloqueurs RFID : votre carte bancaire peut par exemple être placée entre deux cartes anti-RFID.

Restez vigilant

Il est important de connaître les dangers liés aux puces RFID et d’adopter des solutions de protection, qui dans les faits sont simples à mettre en œuvre. Il ne s’agit pas de tomber dans la paranoïa, mais simplement d’être vigilant et d’adopter les bonnes pratiques de sécurité élémentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s